Les arts martiaux et la quête de l’estime de soi

Nous rejoindre : sociocamera@gmail.com / (581) 578-4136

Votre contribution : 10 $   20 $   50 $    75 $   100 $   250 $   500 $   1,000 $
Pour une contribution anonyme, à la section « Instructions au marchand », inscrivez « Anonyme ».

En contrepartie de votre contribution

  • Pour 50 $ : accès au visionnement du documentaire 15 jours avant la sortie + copie gratuite du documentaire.
  • Pour 75 $ : place privilégiée et réservée lors de la projection (idem précédent).
  • Pour 100 $ : mention au générique de la fin (idem 2 précédents).
  • Pour 250 $ : mention au générique de la fin + prix spécial pour le livre + le nom du donateur sera inscrit dans le chapitre de livre consacré à la thématique du documentaire dans la collection « L’univers des arts martiaux » aux Presses de l’Université Laval (idem 3 précédents).
  • Pour 500 $ : mention au générique du début + copie gratuite du livre + participation au buffet à la fin de la soirée (idem 4 précédents).
  • Pour 1,000 $ : mention au générique du début + copie gratuite de tous les livres de la collection + invité d’honneur lors de la projection officielle + participation au buffet à la fin de la soirée (idem 5 précédents).

Contributions à jour
Sylvie Desrosiers (50 $) ; Mélanie Gravel (50 $) ; Marius Gagnon (50 $) ;


À quoi servent au juste les arts martiaux ? Au-delà des clichés et au-delà des stéréotypes véhiculés par le cinéma, on oublie trop souvent que les arts martiaux peuvent particulièrement aider certaines personnes à rehausser leur propre estime de soi. Qu’il s’agisse de réinsertion sociale, de surmonter un quelconque handicap, même de contrer les avancées de la maladie de Parkinson, d’améliorer sa qualité de vie, ou tout simplement d’obtenir une certaine reconnaissance sociale, les arts martiaux jouent particulièrement bien ce rôle.


Porteur du projet
olivier-02Olivier Bernard, Ph. D.

Olivier Bernard, docteur en sociologie, est avantageusement connu dans le monde des arts martiaux. Depuis plus de 15 ans, il pratique différents arts martiaux qui l’ont mené non seulement à parfaire son art, mais à en comprendre tous les rouages. Il est détenteur de trois ceintures noires : kenpo, taekwondo et karaté.

La réalisation du documentaire a été déléguée à Pierre Fraser, docteur en sociologie, spécialiste de la sociologie visuelle et sociocinéaste, qui a déjà plus de 4 documentaires à son actif.


À quoi servira le financement ?
Le financement demandé, de l’ordre de 3,500 $, servira essentiellement au déplacement de l’équipe technique, à l’installation du matériel de tournage, aux tournages, au montage et à la post-production.

Première projection publique : mardi 19 septembre 2017
La projection sera suivie d’une table ronde réunissant des experts provenant autant du monde des arts martiaux, que de la sociologie et de la psychologie. La projection et la table ronde seront également l’occasion de procéder au lancement du troisième ouvrage collectif de la collection L’univers social des arts martiaux publiée aux Presses de l’Université Laval.