Appel à contribution

Le magazine Photo | Société se veut avant tout une sociologie de terrain utilisant l’image, fixe ou animée, pour traiter de réalités sociales. Pour les sections Focus, Scènes de rue, Objectif et Action du magazine, le Comité de rédaction accepte en tout temps des articles. Il suffit de se référer à ces sections en visionnant ce numéro pour voir quelle forme doit être donnée à l’article. Il suffit d’expédier l’article et les photos à l’adresse sociocamera@gmail.com.

Section thématique « Société »

Spécifications techniques

  • Article : entre 5 à 8 pages (format « A4 » ou « Letter »).
  • Références en fin de texte (mode notes à la fin du document).
  • Police et fonte : Garamond 11.
  • Photos : résolution minimale à 300 dpi.
  • Destinataire : sociocamera@gmail.com.

Septembre 2017 : La consommation et ses représentations

Date limite : 30 juillet 2017

Société de consommation. S’agit-il d’un simple cliché ? Si oui, il en existe des représentations visuelles. Sinon, il en existe aussi des repères visuels, car dans l’un comme dans l’autre, la consommation occupe le moindre espace de nos vies. Qu’il s’agisse des immenses panneaux-réclame en bordure des grands axes urbains, de la station d’essence, de la borne de rechargement, du supermarché, de l’amphithéâtre, du stade de sport, de notre garde-robe, de nos vêtements griffés, de nos produits sanitaires et d’hygiène personnelle, de la télévision, de la radio, d’Internet, des médias sociaux, de l’école même, tout a un nom corporatif, tout a été acheté dans un commerce, tout a été payé, tout a été transporté à la maison. L’ordre marchand est tentaculaire, mais nous ne le voyons plus, tant il imprègne la vie au quotidien.


Novembre 2017 : Sociologie visuelle et pratiques sociologiques

Date limite : 30 septembre 2017

La sociologie s’est tout d’abord construite comme une discipline de mots ou de lettres, sous la forme d’argumentations écrites formulées dans une langue naturelle et plus ou moins associée à des données chiffrées à la formalisation permise par le langage mathématique. Dans un contexte où l’image est de plus en plus présente, où tous peuvent, munis d’un téléphone intelligent, produire des images, où les médias sociaux utilisent abondamment l’image, la sociologie est de plus en plus encline à mobiliser également des images, fixes ou animées. Ce numéro veut donc fournir au lecteur des méthodes sociologiques et des exemples concrets afin de lui permettre de pratiquer une réelle sociologie visuelle.


Janvier 2018 : Mobilité et déplacements

Date limite : 30 novembre 2017

La ville se caractérise par une profusion de points nodaux urbains d’où rayonnent produits manufacturés, modes, idées, décisions financières, économiques et politiques. L’implantation des usines, les trajets domicile-lieu de travail, la localisation des écoles, des hôpitaux, des canalisations d’eau, des collecteurs, des conduites de gaz, des infrastructures de télécommunication, tous rendent compte d’une vie immergée dans un environnement urbain spatialement et spécialement réticulé autour de l’idée d’efficacité, d’énergie et de rendement. Le quadrillage en damier des villes, combinant la ligne droite et l’angle à 90° des rues et des carrefours, confère au paysage urbain une régularité et une linéarité supposé optimiser ainsi le déplacement. La mobilité d’aujourd’hui est à ce prix, et elle doit identifier et développer de nouvelles façons de faire pour atteindre au déplacement efficace et optimal en tout.


Avril 2018 : La stratification sociale de la ville et sa mise en images

Date limite : 27 février 2018

La stratification sociale est au coeur même des préoccupations de la sociologie. Chaque jour nous la côtoyons sans nous en rendre vraiment compte. Elle est partout, dans l’architecture d’un quartier, dans l’aménagement urbain, dans le comportement des gens, dans la délimitation des quartiers, dans toutes ces frontières et franges visuelles qui signalent l’organisation sociale, économique et politique. Elle est aussi dans tous ses groupes sociaux distincts les uns des autres et hiérarchisés : quartiers gays ; quartiers ethniques ; quartiers défavorisés ; quartiers en processus d’embourgeoisement ; etc. Ce numéro veut donc montrer en images comme en vidéos en quoi consiste cette stratification sociale.


Juin 2018 : La ville en vacances

Date limite : 30 avril 2018

À quoi ressemble la ville une fois l’été venu ? D’une part, il y a ceux qui disposent des revenus suffisants pour quitter la ville et sa chaleur. Ils iront soit à la campagne, soit à la plage, soit au camping. D’autres viendront à la ville pour assister à son effervescence festivalière, et c’est un euphémisme de dire que les festivals de toutes sortes ne manquent pas. D’autre part, il y a ceux qui ne peuvent quitter la ville parce que leurs revenus les en empêchent, ni même de participer aux festivités proposées par la ville. Par exemple, pour plusieurs étudiants, les vacances d’été signifient la plupart du temps un emploi d’été pour arriver à payer les frais de scolarité de la prochaine session. Ce numéro veut donc rendre compte, en images, de ces deux pôles de la ville en vacances.


Septembre 2018 : La ville intelligente

Date limite : 30 juillet 2018

Une ville intelligente serait une ville qui utilise et qui insère les nouvelles technologies de l’information et des communications dans ses différents secteurs dans le but d’optimiser l’utilisation des infrastructures existantes. Que ce soit en matière de transport, de bâtiment, de gouvernance ou d’environnement, les nouvelles technologies proposent de contribuer à répondre aux défis urbains actuels. Entre mythe et réalité, il semble parfois y avoir plus de mythe que de réalité dans les discours proposés par les entreprises qui vendent des solutions technologiques. Qu’en est-il exactement et où tirer la ligne qui démarque ce qui est réellement faisable sur un horizon à plus ou moins long terme ?


Janvier 2019 : Design et société

Date limite : 30 novembre 2017

Le design transforme nos vies, établit de nouvelles attitudes et comportements socialement connotés. Tout objet, conçu, fabriqué et manufacturé a un impact à la fois sur l’individu et le collectif. À ce titre, les produits de la société Apple en sont un bon exemple. Le design d’un objet est aussi une construction sociale, car le design renvoie non seulement à la fonction effective d’un objet, mais renvoie aussi à sa fonction visuelle, l’un et l’autre se complétant mutuellement. De plus, le design s’inscrit non seulement dans une époque donnée véhiculant certaines valeurs et normes sociales, mais sert aussi à transgresser certaines valeurs et normes sociales. Ce numéro cherche donc à montrer non seulement le design dans une multitude de contextes, mais comment il arrive aussi à conditionner nos comportements à travers certaines normes sociales.


Mai 2019 : Intelligence artificielle : délires et promesses

Date limite : 30 mars 2019

Promettre, c’est aussi détenir le pouvoir de réaliser, de rendre réelle une chose possible. La promesse ouvre la voie, par la voix de celui qui promet, à quelque chose de meilleur. L’intelligence artificielle, conçue et élaborée par la Silicon Valley, est dans cette logique, car elle propose une singularité technologique, c’est-à-dire ce moment où la civilisation humaine, par le truchement de l’intelligence artificielle, connaîtra une croissance exponentielle de la connaissance telle, que les fondements mêmes de nos sociétés devront être repensés. Certains pourraient dire qu’il y a encore loin de la coupe aux lèvres, mais de tels discours ne sont pas innocents, parce que l’intelligence artificielle se propose de faire de grands progrès dans la lutte contre les grands maux qui affligent l’humanité. L’intelligence artificielle sera-t-elle la technologie pivot qui achèvera ce progrès ?