Le corps remodelé

Lire ce numéro

Dans ce numéro des Cahiers de Photo|Société, le sociologue Olivier Bernard montre et explique comment le corps, désormais devenu cette ultime identification à soi, peut parfois être l’objet de profondes transformations. En se fondant sur les expériences de deux jeunes femmes, il arrive à démontrer comment cette idée du corps transformé traverse aussi la société dans son ensemble.

Les projets de transformation du corps par l’alimentation, l’activité physique et la chirurgie traduisent une logique consumériste où le corps performant, beau, découpé, mince, svelte et musclé le qualifie et le quantifie comme valeur marchande dans le monde de l’emploi, des relations personnelles et de l’amour. Le travail de la médecine, quant à lui, s’est graduellement déplacé depuis une médecine qui guérit vers celui d’une médecine qui vise à la construction et l’élaboration d’un corps optimal et en santé pouvant défier le vieillissement.