Le discours n’est jamais un écho ni un reflet d’une quelconque « réalité », de même que le langage ne «traduit» en aucun cas la pensée. Contrairement à l’opinion commune. Le discours est une construction sur un monde réel ou imaginaire. Le « secret » du discours est donc à chercher dans le langage qui le permet : non pas dans les mots que le langage emploie, mais dans le langage lui-même en tant que système et phénomène à la fois.