Catégorie : Carnet 1 – Sociologie visuelle

Sociologie visuelle | ► L’image est partout. L’image prédomine. Il y a là toute une dimension visuelle et sociale qui est mise en action et qui conditionne nos vies. Le simple panneau routier et le feu de circulation régissent nos déplacements. L’architecture structure nos espaces de vie et nos relations sociales. Le panneau réclame et la […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► La sociologie s’est tout d’abord construite comme une discipline de mots ou de lettres, sous la forme d’argumentations écrites formulées dans une langue naturelle et plus ou moins associée à des données chiffrées à la formalisation permise par le langage mathématique. Dans un contexte où l’image est de plus en […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► La photographie, apparue au milieu du XIXe siècle, s’est rapidement implantée comme outil d’analyse de la société. À titre d’exemple, le projet Pictures of East Anglian Life[1] du photographe britannique Peter Henry Emerson (1856-1936), en 1880, dans un contexte d’émergence de la classe moyenne, des cadres, des bureaucrates et des […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► Ici, l’image est utilisée comme instrument de collecte d’informations. Différentes techniques sont utilisées : photo elicitation ; native image making ; recherche photographique ; enregistrement vidéo de l’interaction. 1 La photo elicitation (entretien avec appui d’images), où le chercheur et l’interviewé se concentrent sur les images sélectionnées par le chercheur. Par exemple, en […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► La sociologie visuelle part de l’idée que la vue est un « sens privilégié de la connaissance du monde.[1]  » Conséquemment, le présupposé de la sociologie visuelle, en tant que démarche scientifique, s’articulerait autour du fait que l’image peut être un « langage utilisé pour une description de la réalité sociale » […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► Le chercheur britannique John Tagg, spécialiste de l’histoire de la photographie, a bien résumé la position de l’image en ce qu’elle est une « rhétorique de la vérité mobilisée [1] ». Que faut-il entendre par cette position ? En fait, l’avantage de l’image, c’est qu’elle est en mesure de représenter […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► Comme le souligne John Grady [1], il y a 5 raisons pour lesquelles la sociologie peut largement bénéficier de l’apport de l’image dans sa pratique. Premièrement, le medium visuel et les messages qu’il convoie dominent la communication dans les sociétés contemporaines. Conséquemment, étudier comment les messages sont produits, ce […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► Les nombreux problèmes liés à l’utilisation de la photographie par des sociologues ou au travail sociologique des photographes ont été largement traités, notamment par Howard Becker [1]-[2], Elizabeth Chaplin [3], Douglas Harper [4]-[5], et en France, par Sylvain Maresca [6]-[7] et Bruno Péquignot [8]. Nous retiendrons ici trois pratiques […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► L’analyse de corpus visuels est une démarche intéressante à plus d’un égard, car elle implique de façon générale des corpus déjà constitués depuis plusieurs années. Qu’il s’agisse d’un corpus visuel public géré par les Archives nationales, ou d’un corpus visuel privé, ceux-ci sont particulièrement révélateurs de la culture d’une […]

Lire la suite

◄ | Sociologie visuelle | ► Partant de tout ce qui a été dit précédemment à propos de l’image, fixe ou animée, il est possible de dégager trois prémisses qui gouvernent la sociologie visuelle : (i) représenter le monde sous forme visuelle est différent de représenter le monde par les mots et/ou les nombres ; (ii) représenter […]

Lire la suite