Focus

Se doter d’outils intellectuels pour comprendre ce qui est photographier ou filmer. Considérer que tout acte photographique est avant tout focus sur un événement, sur une situation sociale contrastée et sur la vie. Mettre la lentille intellectuelle au foyer.

socio-01 L’image versus les mots et les nombres
La sociologie s’est tout d’abord construite comme une discipline plus ou moins associée à des données chiffrées à la formalisation permise par le langage mathématique. L’image, fixe ou animée, vient changer la donne et apporte un nouvel éclairage aux phénomènes sociaux.
_focus-11 Les méthodes de la sociologie visuelle
Dans un contexte où chacun avec son téléphone intelligent est en mesure de saisir la réalité (photo, vidéo) et de la diffuser à un grand nombre de personnes par le truchement des médias sociaux, il faut peut-être envisager autrement la pratique de la sociologie visuelle.
_focus-12 Le présupposé de la sociologie visuelle
Le présupposé de la sociologie visuelle se fonde sur l’idée que la vue est un sens privilégié de la connaissance du monde et que sa démarche scientifique s’articule autour du fait que l’image peut être un moyen (et non un langage) pour décrire la réalité sociale.
_focus-13 L’image comme outil de recherche
L’image est aussi un mode d’écriture dans la sociologie visuelle. L’image fait partie de l’argumentation scientifique, tout comme la donnée empirique classique en appui au diagnostic du sociologue. L’image donne sens à une interprétation et elle peut être considérée…
_focus-14 Le statut global de l’image
Sociologiquement parlant, les images ont la capacité de révéler les mécanismes de la vie sociale. Elles révèlent les connexions qu’établissent les gens avec les objets et le territoire et montrent comment les gens interagissent avec leur milieu.
_scenes-08 Le statut particulier de l’image
L’image est une forme de données qui encapsule plusieurs couches de signification dans un format directement accessible. L’image constitue un ensemble de processus subjectifs complexes encapsulés dans une forme incroyablement objective.
_focus-15 La photo elicitation en pratique
L’image doit conduire à une mise en récit, c’est-à-dire qu’elle engage la fabrication d’un récit qui raconte quelque chose de cohérent, et le contact avec l’image doit vous inciter à produire un récit privé à propos de tout ou partie des photos.
_focus-16 L’analyse de corpus visuels établis
Les corpus visuels déjà établis encapsulent, dans une forme incroyablement objective, les valeurs sociales d’une époque, de là tout l’intérêt de l’analyse sociologique de l’image.
_focus-17 Voir le monde
L’image mène à une nouvelle compréhension du monde, par le simple fait qu’elle connecte à des réalités différentes insaisissables par la recherche empirique.
_focus-18 Lire l’image
L’image permet de rendre compte de réalités sociales ancrées dans un milieu de vie donné : elle permet également au sociologue d’explorer l’inscription sociale de certaines valeurs culturelles véhiculées par les habitants du quartier.
_focus-01 Repères visuels
Un repère visuel signale et permet non seulement de guider nos déplacements et d’orienter nos actions, mais aussi de normaliser nos comportements, nos conduites, nos jugements, nos attitudes, nos opinions, nos croyances.
_focus-02 Réseaux visuels
Les réseaux visuels sont constitués des repères visuels propres à certains réseaux sociaux — culturel, religieux, politique, financier, commercial, judiciaire, éducatif — permettant leur identification et leur localisation dans le but de déclencher une action.
_focus-03 Parcours visuels
Un parcours visuel est essentiellement composés de repères visuels désignant un lieu — espace circonscrit —, où l’individu se déplace en suivant une direction plus ou moins déterminée dans le but d’accomplir une action.
_focus-04 Territoires visuels
Un territoire visuel est avant tout géographiquement délimité : en milieu urbain, il correspond généralement à un quartier ; en milieu rural il regroupe des aires aux propriétés et caractéristiques similaires.
_focus-06 Franges visuelles
Une frange visuelle prend généralement la forme d’un terrain en friche ou d’un bâtiment à l’abandon. Ses limites sont à la fois précises et imprécises. Précises, dans le sens où elles sont géographiquement circonscrites. Imprécises…
_focus-05 Frontières visuelles
Une frontière visuelle est avant tout une limite physique. Elle circonscrit et délimite un territoire visuel. Une frontière visuelle est généralement représentée soit par une voie de chemin de fer, une autoroute, un boisé, une falaise, une muraille, etc.
_focus-07 Lieux-mouvements
Un lieu-mouvement est un espace au sens fort de la plénitude urbaine. Il se constitue comme lieu de connectivités concrètes et symboliques où transitent de grandes quantités de personnes.
_focus-08 La ville, un organisme
Une des métaphores classiques consiste à comparer la ville au corps, à un organisme vivant. La ville est, en effet, un être vivant qui grandit, change, se modifie en fonction des événements historiques, sociaux, politiques, culturels, etc.