Ville intelligente et pauvreté, un impossible défi

De plus en plus de personnes vivent dans des zones urbaines plutôt que dans des zones rurales, ce qui crée une énorme pression et des besoins massifs en matière d’infrastructures dans toutes les villes du monde.

La population urbaine devrait passer de 55 % en 2019 à 70 % en 2050, et sa part du produit intérieur brut devrait presque doubler pour atteindre 115 billions de dollars (R1,4 quadrillion) en 2030. En fait, le développement de la ville sera un facteur important dans l’élimination de la pauvreté, et cela nécessitera des investissements massifs.

Selon le rapport BAML publié en 2017, plus de 80 % des villes du monde montrent déjà des signes de fragilité, mais le succès ou l’échec dans la réponse aux défis les plus urgents relèvera de ces dernières. En fait, les infrastructures auront besoin de 71 à 78 billions de dollars d’investissements au cours de la prochaine décennie, alors que le marché des villes intelligentes passera de 1 billion de dollars à environ 1,6 billion de dollars d’ici 2020, selon les estimations.

Si l’urbanisation a aidé 500 millions de Chinois à sortir de la pauvreté, la Banque mondiale estime qu’une augmentation de 230 % du taux d’urbanisation d’un pays doublera le revenu par habitant. L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) suggère que pour chaque doublement de la population, le niveau de productivité d’une ville augmentera de 2 % à 5 % en raison de la concurrence, de l’approfondissement des marchés du travail et de la diffusion plus rapide des idées.

Rien qu’en Chine, environ 700 grandes villes représenteront à elles seules plus de 7 billions de dollars, soit 30 % de la croissance de la consommation urbaine mondiale d’ici 2030. Les villes moyennes des marchés émergents comme Ahmedabad et Kochi, en Inde, pourraient offrir les meilleures opportunités de croissance.

Cependant, il y a aussi des défis à relever. Une enquête de l’ONU identifie la mauvaise gouvernance et la faiblesse des institutions comme les principaux obstacles à la prospérité, suivies par la corruption, l’effritement des infrastructures et la montée des inégalités et de la criminalité. Les villes occupent environ 3 % de la masse terrestre, mais consomment plus de 75 % des ressources naturelles et représentent 50 % des déchets mondiaux, soit environ 76 % de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre.

Environ 75 % des villes du monde ont des niveaux d’inégalité de revenu plus élevés qu’il y a 20 ans. Au début des années 2030, 2 milliards de personnes vivront sous le seuil de pauvreté dans les villes et 1 milliard de nouveaux logements seront nécessaires d’ici 2025.

Alors que les gouvernements cherchent à s’attaquer à ces problèmes, l’accent est plutôt mis depuis quelques années sur le concept de « ville intelligente ». Cependant rien ne permet de conclure que ces investissements massifs dans les technologies pour rendre la ville plus connectée (services et informations facilement accessibles), intégrée (différents services tels que la santé et les transports peuvent communiquer et interagir), personnalisée (offrir à chaque citoyen les meilleurs emplacements et méthodes de livraison) et prédictive (par exemple utiliser les modèles actuels de transport en commun pour prévoir l’utilisation future des routes pour l’entretien et le développement), auront un réel effet sur la pauvreté.

Toutefois, si on se fie à l’idée, comme le suggère l’OCDE, que pour chaque doublement de la population, le niveau de productivité d’une ville augmentera de 2 % à 5 % en raison de la concurrence, ce qui entraînera l’approfondissement des marchés du travail et la diffusion plus rapide des idées, il y a peut-être là une voie à explorer pour que la ville devienne un vecteur d’abaissement généralisé du taux de pauvreté global. Reste maintenant à savoir comment y parvenir…

Prospective|Société, 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.