Campagne de sociofinancement du documentaire

Le patrimoine religieux bâti du Québec mérite qu’on le préserve lorsque la chose est possible. En ce sens, ce documentaire se veut, d’une part, un outil d’information sur la situation, et d’autre part, de mobilisation citoyenne pour tous les québécois soucieux de le préserver. De la conservation des églises pour le culte ou la culture, en passant par des formules mixtes culte/culture, jusqu’à la simple démolition ou la transformation en condominiums ou en serres, les alternatives sont là et il n’est pas simple de s’y retrouver. Quelle approche faut-il privilégier ? Quelle démarche faut-il entreprendre ?

Après le documentaire Requiem pour une église (2015), qui a fait un état des lieux sur le patrimoine religieux bâti de la ville de Québec, il est temps de voir comment les différents diocèses et les citoyens envisagent de préserver ce patrimoine religieux, que l’on constate que des solutions existent, mais qu’elles ne sont pas toujours si simples à mettre en œuvre. C’est en parcourant le Québec, tout ayant l’église St-Jean-Baptiste de Québec comme point de départ, que ce documentaire entend faire le tour de la situation.

En collaboration avec Louis-René Dumoulin (Conseil de Quartier St-Jean-Baptiste), Espace Solidaire (Promoteur Carrefour de Généalogie) et l’historien Gilles Gallichan, ce documentaire mettra en lumière les idées, les initiatives, ainsi que toutes les interventions proposées par les diocèses et les citoyens, afin non seulement d’interpeller les autorités concernées, mais surtout et avant tout afin d’éviter que les bâtiments religieux patrimoniaux sombrent dans l’oubli ou sous le pic des démolisseurs lorsque la chose est possible.

Campagne de sociofinancement du documentaire