Intelligence artificielle et création d’emplois

►  Les cahiers de l’intelligence artificielle

40 % des entreprises ajoutent des emplois après avoir déployé l’IA, au lieu de les supprimer. Selon un rapport publié le 8 janvier 2019 par Dun & Bradstreet, le manque de connaissances en interne sur l’intelligence artificielle a conduit les entreprises à embaucher davantage de personnes.

En fait, plus de 40 % des entreprises créent plus d’emplois en intégrant l’intelligence artificielle (IA) à leurs activités. Malgré les craintes que l’intelligence artificielle représente une menace pour l’emploi, seulement 8 % des 100 dirigeants d’entreprises du Global 2000 interrogés ont déclaré que leur entreprise supprimait des emplois après avoir mis en œuvre la nouvelle technologie.

Environ 34 % des répondants ont déclaré que la demande d’emploi demeurait la même dans leur entreprise, quelle que soit la mise en œuvre de l’IA. Et 18 % ont déclaré que l’IA n’avait aucune incidence sur leur main-d’œuvre, ce qui indique que la peur entourant l’IA pourrait être principalement attribuable à l’exagération.

L’IA est très présente dans le monde des affaires, et la majorité des organisations l’utilisent dans une certaine mesure, selon l’enquête. Le nombre d’entreprises qui adoptent et déploient l’IA ne devrait qu’augmenter. À l’heure actuelle, près de la moitié (44 %) des entreprises sont en voie de lancer l’IA, et une entreprise sur cinq déploie pleinement l’IA dans son organisation, selon le sondage.

Selon le rapport, le plus grand défi que 46 % des répondants ont déclaré avoir à faire face concernant l’IA est la capacité d’expliquer – la capacité de comprendre et de communiquer comment les systèmes d’IA parviennent à leurs conclusions, selon le rapport. Seulement un tiers des répondants ont dit qu’ils comprenaient parfaitement le fonctionnement de leurs systèmes d’IA, ajoute le rapport, ce qui explique pourquoi il y a une demande pour de nouveaux employés qui comprennent les tenants et aboutissants de l’intelligence artificielle.

Toujours selon le rapport, le manque de données est un autre défi majeur que les organisations rencontrent dans leur déploiement de l’IA. Les données sont la base sur laquelle toute technologie – en particulier l’intelligence artificielle – se construit. Si on dispose d’une base de données plus ou moins étoffée, on obtiendra vraisemblablement des résultats plus ou moins fiables. Comme les données continuent d’être produites et stockées en quantités exponentielles croissantes, nous commencerons à voir les systèmes d’IA s’adapter et s’améliorer, ce qui est inhérent aux systèmes d’intelligence artificielle.

Au sein des organisations, les principaux cas d’utilisation de l’IA sont l’analyse (62 %), l’automatisation (52 %) et la gestion des données (42 %). Environ 29% utilisent la technologie pour améliorer les systèmes de type « back-end », et 23 % utilisent l’intelligence artificielle pour les assistants de conversation destinés aux consommateurs, selon le rapport.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.