Le Père Noël dans le regard de l’Alzheimer

Henri Cartier-Bresson disait que l’instant décisif est ce moment où quelque chose se passe qui mérite d’être photographié. En tant que photographe, j’ai rarement vécu ce moment, et l’un de ceux-ci est survenu il y a trois ans lors d’un réveillon de Noël.  La dame que vous voyez, déjà à cette époque, était sérieusement affectée par cette terrible maladie neurodégénérative qu’est l’Alzheimer. Elle est assise sur les genoux du Père Noël, qui se trouve, en l’occurrence, être son fils qu’elle peine à reconnaître. La charge émotive de cette photo est puissante et devrait tous nous rappeler que, souvent, l’image a plus de poids que les mots et les statistiques. Elle devrait aussi nous rappeler que les gens qui sont dans des centres hospitaliers de soins de longue durée méritent qu’on leur prête attention.

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue et sociocinéaste, 2015 / texte et photo


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.