Employabilité, une responsabilité individuelle

Aujourd’hui, le travailleur, comme le souligne le sociologue Mircea Vultur, doit non seulement s’attendre à changer d’emploi à quelques reprises au cours de sa carrière, mais aussi et surtout à changer de compétences s’il désire conserver son employabilité. Dans le même souffle, le travailleur est confronté à un fort sentiment de responsabilité individuelle face à son avenir, et s’il ne réussit pas, il doit en prendre tout le blâme.

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue et sociocinéaste, 2017


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s