Aujourd’hui, le travailleur, comme le souligne le sociologue Mircea Vultur, doit non seulement s’attendre à changer d’emploi à quelques reprises au cours de sa carrière, mais aussi et surtout à changer de compétences s’il désire conserver son employabilité. Dans le même souffle, le travailleur est confronté à un fort sentiment de responsabilité individuelle face à son avenir, et s’il ne réussit pas, il doit en prendre tout le blâme.

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue et sociocinéaste, 2017