Huile d’olive, foodies et techniques de vente

Alimentation

Dans les marchés de consommation de niche, plus le nom d’une huile d’olive a une consonance exotique, plus elle est susceptible d’attirer le client en quête de distinction sociale. Par exemple, l’huile d’olive de la photo ci-dessous, à un prix de 18,99 $ le litre, entre définitivement dans les produits destinés à la clientèle des foodies.

Bien qu’il existe des centaines de façons de décrire les foodies, dans sa définition la plus élémentaire, ces derniers sont socialement perçus comme des consommateurs profondément intéressés à explorer le monde de l’alimentation. Qu’il s’agisse d’un désir accru d’essayer de nouveaux plats, de rechercher régulièrement des spécialités, d’un amour pour tout ce qui est naturel, ou de se tenir constamment au courant des dernières tendances en matière d’alimentation et de restauration, les foodies sont en quelque sorte obsédés par la nutrition. Et pour alimenter leur obsession, les foodies se donneront parfois beaucoup de mal pour trouver les produits les plus appétissants et de la meilleure qualité possible, tout en étant prêts à payer plus cher pour ces derniers.

L’autre particularité de la  mouvance foodie, c’est que tous ne peuvent devenir foodie, car le prix d’entrée est élevé, et seuls ceux qui ont des revenus conséquents peuvent se permettre d’assouvir cette passion pour une alimentation, « santé »,  de « qualité » et de distinction sociale.

Alimentation

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue / texte et photo, 2017


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s