Épidémie d’obésité

En 2015, j’ai déposé une thèse de doctorat intitulée « Les conditions d’émergence de la lutte contre l’obésité » et que le lecteur peut retrouver ici, et j’en tire quelques réflexions.

Il faudrait peut-être commencé par mettre de côté l’expression « épidémie d’obésité ». Pourquoi ?

Premièrement, l’obésité n’est pas virale.

Deuxièmement, l’obésité n’est que la manifestation de notre passé évolutif, c’est-à-dire que, d’un point évolutionniste, notre capacité à transformer les sucres en graisse (stockage d’énergie), nous a servi en tant qu’espèce en matière de survie.

Troisièmement, alors que notre espèce, depuis son apparition, a surtout vécu dans des environnements régulièrement ponctués par les famines, les disettes et de rares périodes d’abondance, et que ce n’est que depuis 100 ans que nous vivons dans une abondance alimentaire quasi permanente, il est impossible d’évacuer notre propension génétique à transformer les sucres en graisse.

Quatrièmement, le développement de la masse adipeuse n’est pas une maladie, ni un manque de volonté, mais l’expression même de la survie lié à notre passé évolutif en tant qu’espèce.

Cinquièmement, avec mes 1,75 m et mes 64 kg, je n’aurais jamais survécu aux époques de disette et de famine. L’évolution a préféré les gens qui avaient la capacité à stocker généreusement des graisses afin de survivre aux famines.

Sixièmement, le problème de l’obésité est essentiellement d’ordre structurel, c’est-à-dire que notre environnement et nos milieux de vie, fort différents de ce qu’ils étaient il y a à peine 100 ans, favorisent la prise de poids.

Septièmement, si on veut s’«attaquer» à ce problème, ce n’est pas en aval (sur l’individu) qu’il faut faire porter tout le poids, mais en amont (notre mode de vie et ses infrastructures). Et ça, c’est un vœu pieu.

Finalement, comme il est quasi impossible de travailler en amont sur les infrastructures, la rhétorique exige que l’individu se prenne en mains et qu’il règle son problème.

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue / 2018


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s