Le corps et ses représentations / Le corps en forme


Introduction Industrie Excellence Mythe Image normée T’es une machine ! Identification Conclusion

Chacun d’entre nous avons l’occasion d’apercevoir quotidiennement notre reflet dans une glace, un miroir ou les vitrines de grands édifices. Cet état de fait n’est pas nouveau. Il y a longtemps que les individus de nos sociétés sont habitués à voir leur double, un peu partout, sans pour autant en être étonnés. Toutefois, cette habituation à l’omniprésence du reflet de notre image n’a rien de triviale. Elle est intégrée à nos mœurs, jonchée d’une histoire qui a forgé notre rapport socialisé à la présence de cet autre moi. Cette socialisation à notre propre image a de grandes répercussions sur nos comportements de tous les jours, et cela, pour la vie durant. Dès lors, il est intéressant de s’attarder aux mécanismes sociologiques qui sous-tendent l’existence de vecteurs de forces qui nous travaillent et nous façonnent sans cesse.

De fait, les jugements que nous portons sur notre apparence, la plupart du temps très sévères, sont tributaires d’une construction qui va au-delà des perceptions et des réflexions conscientes que nous avons face à nous-mêmes. Nous parlons ici de la dimension sociale des représentations et de l’imaginaire qui œuvrent dans l’ombre de la conscience de chacun et qui migrent doucement dans les collectivités de génération en génération. Ultimement, il faut se poser une question fondamentale : comment notre connaissance sur le corps se construit-elle aujourd’hui ?


Auteur

Olivier Bernard, docteur en sociologie, diplômé de l’Université Laval, ses recherches portent sur la pluralité des facettes sociales des arts martiaux, des réalités les plus prosaïques à l’éventail des industries de la culture.

Le corps et ses représentations / Le corps en forme


Introduction Industrie Excellence Mythe Image normée T’es une machine ! Identification Conclusion