► Ville et urbanité / Mobilité / Mobilité réduite / Mobilité restreinte


Introduction Projet de recherche Voirie urbaine Édifices privés Conclusion Références

L’objectif de cet article n’est pas de mettre certaines situations en porte-à-faux avec les actions en accessibilité des instances municipales ou d’entreprises privées, mais davantage de montrer que des efforts additionnels sont toujours nécessaires dans certains cas. À cet égard, les observations et opinions de citoyens à mobilité ré-duite peuvent être d’une grande utilité. Les obstacles observés ont été regroupés selon trois grands thèmes, soit 1) l’accessibilité déficiente de la voirie urbaine, 2) l’inaccessibilité des édifices privés, et 3) les besoins de chaque utilisateur et l’interprétation de l’accessibilité.

Le concept « d’accessibilité » peut être interprété de nombreuses façons et cette photo en est un bon exemple. Plusieurs éléments de l’environnement physique sont réunis pour favoriser l’accessibilité de cet édifice. Par contre, le bloc de béton disposé sur le trottoir, tout près de l’entrée principale et juste devant la case de stationnement réservée, obstrue le passage aux personnes utilisant une aide technique à la mobilité sur roues.

 


Auteurs

François Routhier, ing, PhD, est chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale du CIUSSS de la Capitale-Nationale et professeur agrégé au Département de réadaptation de l’Université Laval. Ses intérêts de recherche portent notamment sur la mobilité des personnes ayant des incapacités physiques, leur participation sociale et les impacts de l’utilisation d’aides techniques.
Émilie Lacroix, MSc, est professionnelle de recherche au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale du CIUSSS de la Capitale-Nationale depuis 5 ans et coordonne divers projets de recherche dans les équipes de François Routhier et Laurent Bouyer, en plus de participer activement à la collecte de données qualitatives et quantitatives.
Josiane Lettre, erg., MSc, est professionnelle de recherche au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale du CIUSSS de la Capitale-Nationale. Elle est impliquée dans différents projets visant à développer et évaluer des technologies et des interventions ayant pour but d’optimiser l’autonomie fonctionnelle et la participation sociale des personnes ayant des incapacités physiques.
Luc Noreau, PhD, est professeur retraité de l’Université Laval, directeur scientifique sortant du CIRRIS et a été chercheur principal de l’équipe Participation sociale et ville inclusive (2012-2016). M. Noreau a exercé un leadership qui a permis de soutenir des activités de diffusion de connaissances ayant un impact sociétal important. Il a conduit les travaux ayant mené au développement de la programmation de recherche sur la ville inclusive.
Ben Mortenson, erg., PhD, est professeur adjoint à l’Université de Colombie-Britannique, chercheur principal au programme de recherche en réadaptation du centre GF Strong et à la Collaboration internationale sur les découvertes en matière de réparations (ICORD). Ses travaux de recherche sont axés sur le vieillissement, la participation sociale, la mesure des résultats/impacts et les technologies d’assistance.

► Ville et urbanité / Mobilité / Mobilité réduite / Mobilité restreinte


Introduction Projet de recherche Voirie urbaine Édifices privés Conclusion Références