L’aventure des gras saturés

Nutritionnistes, médecine et santé publique, depuis le sortir de la Seconde Guerre mondiale, n’ont cessé de nous mettre en garde conte les gras saturés. Nous vous proposons donc un berf dossier concernant cet univers où la rigueur de la science n’est pas toujours forcément au rendez-vous. Voici, en ordre, les articles qui en traitent :

  1. L’aventure des gras saturés : leur entrée en scène
  2. L’aventure des gras saturés : cholestérol et problèmes coronariens
  3. L’aventure des gras saturés : la Framingham Study
  4. L’aventure des gras saturés : interventions de la santé publique
  5. L’aventure des gras saturés : l’œuf dans la mire des nutritionnistes
  6. L’aventure des gras saturés : que faut-il en penser ?

Concrètement, tout au cours des XXe et XXIe siècles, avec la notion de facteur de risque lié à l’alimentation, avec les modes de vie à risque, avec la lutte déclarée aux calories, aux glucides, aux gras et au cholestérol, émerge la notion de nutrition négative en opposition directe avec la nutrition positive des décennies précédentes, c’est-à-dire la nutrition qui identifie et proscrit, celle qui délimite la frontière entre sain et malsain, plutôt que celle qui suggère la santé. Ce virage n’est pas sans conséquence, car il engage un certain rapport à l’aliment, c’est-à-dire que sont plutôt mises en avant les propriétés « nocives » que les propriétés bénéfiques de celui-ci, la fiche nutritionnelle imprimée sur les emballages en faisant foi.

© Pierre Fraser (Ph. D. / sociologue), 2018

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.