Le studio de design Layer de Benjamin Hubert a lancé un portefeuille numérique et un système d’application qui permet de stocker sa cryptomonnaie sans crainte de perte ou de vol.

Layer a collaboré avec la start-up fintech Trove pour lancer ses produits, qui sont conçus de façon à rendre plus sécuritaire et plus facile le fait de stocker et gérer les monnaies numériques telles que le bitcoin.

Le système maintient la cryptomonnaie hors-ligne, ce qui la rend moins vulnérable aux pirates, et intègre également des systèmes de sécurité intelligents, ce qui le rend beaucoup plus difficile à perdre si vous oubliez votre mot de passe. Les concepteurs l’appellent « unbackable » et « unloseable ».

Trove se compose de quatre parties: Coin, Keep, Safe, et l’application Trove.

Actuellement à l’étape du prototype, l’appareil est équipé d’un capteur d’électrocardiogramme intégré (ECG), ce qui implique qu’il ne peut être ouvert que biométriquement. Cela signifie aussi que les utilisateurs doivent appuyer leur peau contre la zone de contact sur le devant de l’appareil pendant quelques secondes pour le déverrouiller.

Le système se concentre autour de Coin, un petit appareil portable qui permet aux utilisateurs de stocker des devises pour les dépenses quotidiennes, comme un portefeuille ou un porte-monnaie,
tout comme la détection d’empreintes digitales ou celle de l’iris. Le capteur ECG reconnaît le rythme cardiaque unique de l’utilisateur et l’utilise comme mode de vérification. Cela active une connexion Bluetooth avec l’application Trove, donnant ainsi accès aux données et aux fonds qui y sont contenus. Cette fonctionnalité rend le produit nettement différent des portefeuilles de crypto-monnaie qui utilisent des clés de chiffrement statiques (mots de passe complexes ou numéros de broches) pour fournir un accès.

Comme le souligne Benjamin Hubert, « Les chercheurs spéculent que 35% de tous les bitcoins ont été perdus en raison de mots de passe irrécupérables. […] Comme la sécurité de Bitcoin est basée sur des clés privées complexes qui permettent le transfert de fonds, une fois la clé privée perdue, il est extrêmement improbable que les pièces perdues puissent être récupérées. [Et] ce système est beaucoup plus simple que les systèmes existants qui nécessitent des systèmes de récupération de mot de passe complexes ou la nécessité d’imprimer plusieurs pages de hachages cryptographiques uniques. ».

Le Coin est disponible en deux matériaux, en aluminium aéré noir et en aluminium anodisé argent, et peut être attachée magnétiquement à trois accessoires différents : un bracelet, un collier ou une broche, offrant ainsi de nombreuses options de personnalisation. Le bracelet est disponible dans une variété de textiles Kvadrat, tandis que le collier dispose d’une variété de configuration, en matériaux tels que le terrazzo, l’acrylique ou la céramique. La pièce de monnaie de Trove est conçue pour s’adapter au style personnel d’un utilisateur. L’utilisateur a la possibilité d’afficher ouvertement la pièce comme un accessoire de mode, ou de le porter de manière plus discrète.

* Keep est un conteneur utilisé pour charger inductivement la pièce

Keep and Safe sont tous deux conçus pour être utilisés aux côtés de Coin.

Keep est un conteneur en roche volcanique et en polycarbonate alimenté par un port USB-C. Il est utilisé pour charger inductivement la pièce. Pendant ce temps, Safe est une banque privée personnelle discrète, protégée par la vérification du rythme cardiaque (ECG), qui permet aux utilisateurs de stocker en toute sécurité la cryptomonnaie chez eux.

L’application Trove, quant à elle, fournit l’interface pour l’ensemble du système. Elle est livrée avec une fonction de suivi pour aider les utilisateurs à localiser leur Coin, tout comme de faire appel à un conseiller de type intelligence artificielle.  Les utilisateurs peuvent suivre l’historique de leurs dépenses, surveiller l’évolution de la valeur de la devise au fil du temps et comparer les performances des différentes cryptomonnaies.

Benjamin Hubert a rebaptisé son studio du nom de Layer en 2015 , histoire de mieux représenté l’évolution de l’entreprise désormais plus axée sur l’humain. L’équipe a travaillé sur de nombreux produits technologiques, y compris des plateaux en céramique qui rechargent sans fil des appareils électroniques et des bracelets qui suivent les empreintes carbone.

   

Prospective|Société, 2018