Kyoto, ville labyrinthe

[Lire la version intégrale de l’article]

Les grandes artères de Kyoto sont les seules à posséder un nom et à l’indiquer clairement. Dès que l’on s’engage dans l’une des nombreuses petites rues qui les bordent, on tombe dans un autre monde et on entre alors dans le véritable Kyoto : un labyrinthe de rues très étroites qui se tortillent dans tous les sens. La ville est divisée en arrondissements (-ku), puis en quartiers (-cho), pour finalement être fractionnée en quadrilatères.

Un très bon article de notre collègue Valérie Harvey !

Laisser un commentaire