L’entreprise face aux défis environnementaux

L’économie et l’écologie ne peuvent être considérées séparément. Les deux sont nécessaires pour promouvoir le développement d’une société.

Nous sommes les protagonistes d’innombrables défis sociaux et écologiques au niveau planétaire que nous devons résoudre le plus rapidement possible en intégrant des idées novatrices et des solutions viables provenant des centaines de pays qui composent la planète. La génération des milléniaux et celle qui les suit auront la responsabilité de prendre des mesures concrètes en faveur d’une résolution opportune et équilibrée pour tous.

Nous assistons à une course incroyable de la part des principales économies mondiales pour « avoir le contrôle » de l’environnement. Ces nations mondialisées doivent relever le défi du leadership international dans le domaine du développement durable avec la plus grande transparence possible. Il ne fait aucun doute que les tendances actuelles indiquent une croissance exponentielle de la relation entre le développement économique et la destruction de l’environnement, et qui montre à quel point les êtres humains peuvent brusquement épuiser les ressources naturelles et exercer sur celles-ci une pression insoutenable.

La relation holistique qui existe entre économie et écologie a été un point d’un grand intérêt au cours des dernières décennies pour la construction d’un modèle de développement durable fondé sur la régulation de l’utilisation des ressources naturelles, en vue de les protéger et d’en garantir une gestion adéquate pour l’avenir.

Au-delà du fait que la plupart des entreprises ont su s’adapter aux changements économiques mondiaux, elles ont compris que la seule façon d’aller de l’avant et d’améliorer leur capacité de production est de contribuer à la durabilité des ressources naturelles, et ce, en intégrant les aspects sociaux, technologiques, culturels et éthiques.

La relation entre l’environnement, l’engagement social et la planification économique devient la clé de voûte qui contribue à accroître la responsabilité des entreprises ainsi que la confiance des communautés, des clients et des fournisseurs, où la promotion de l’acceptation du produit ou service doit se caler dans une logique de durabilité.

La performance environnementale de l’entreprise doit être évaluée par l’identification d’améliorations continues, afin d’établir des conditions optimales dans les processus de planification, de production et de commercialisation, ainsi que de générer des opportunités rentables parmi les travailleurs, les clients, les fournisseurs et tous ceux qui font partie intégrante de cette chaîne de commercialisation.

En temps de crise, les innovations sociales et environnementales sont devenues si importantes, qu’elles ont contribué à atténuer certaines des conséquences néfastes d’actes intolérables à l’environnement naturel. Elles ont même contraint les entreprises à imaginer et inventer d’autres modèles d’affaire tout aussi productifs et permettant l’équilibre entre les ressources économiques, sociales et écologiques. Compte tenu de ces paradigmes, la gestion de l’environnement est l’un des moyens les plus sûrs d’atteindre les objectifs d’amélioration environnementaux.

Par conséquent, la gestion de l’environnement est l’une des principales clés du succès des entreprises et des organisations et doit être considérée comme synonyme de bien-être, non seulement pour rechercher un intérêt économique ou productif, mais aussi pour améliorer les sociétés et le milieu de vie.

© Maria Mannucci, 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.