Saisir le mouvement de la nature

© Photo : François Durette

Pourquoi la composition photographique de cette photo est-elle excellente ?

  • elle arrive à saisir le mouvement dominant de la nature, celui du vent,  qui va de la gauche vers la droite, et indique la direction suivie par les yeux lorsqu’on « lit » cette photo ;
  • elle met en évidence les structures de glace adjacentes aux petits boisseaux qui se sont déployées sous l’effet du vent dominant ;
  • l’ensemble visuel se marie dans le contraste d’un soleil baissant qui accentue judicieusement les jeux d’ombres sur la neige (tons clairs et sombres) ;
  • la perspective, la disposition spatiale des objets sur l’image et la profondeur de champ sont totalement respectées ;
  • la ligne d’horizon et la profondeur de l’image suggèrent la vastitude des lieux.

Dans cette contrée gelée de la région de la Côte-Nord du Québec, la nature offre une panoplie quasi infinie de possibilités photographiques.

Cliquez sur la photo pour l’agrandir afin d’en apprécier tout le potentiel photographique.


À propos de François Durette
Mes parents ont toujours fait de la photographie, je m’y suis mis très tôt, à 7 ou 8 ans et à l’adolescence, mon père me prêtait son Zeiss 35 mm reflex avec zooms. J’ai fait le Cégep en arts plastiques. C’est la venue du numérique qui m’a vraiment pousser à aller de l’avant. Mes images portent essentiellement sur la nature (paysages, fleurs, vues aériennes,  gens, milieux de vie nordique). Aujourd’hui, je vis toujours à Schefferville et mes sujets se concentrent autour d’ici sans que je m’en lasse.

Laisser un commentaire