Saisir le mouvement de la nature

© Photo : François Durette

Pourquoi la composition photographique de cette photo est-elle excellente ?

  • elle arrive à saisir le mouvement dominant de la nature, celui du vent,  qui va de la gauche vers la droite, et indique la direction suivie par les yeux lorsqu’on « lit » cette photo ;
  • elle met en évidence les structures de glace adjacentes aux petits boisseaux qui se sont déployées sous l’effet du vent dominant ;
  • l’ensemble visuel se marie dans le contraste d’un soleil baissant qui accentue judicieusement les jeux d’ombres sur la neige (tons clairs et sombres) ;
  • la perspective, la disposition spatiale des objets sur l’image et la profondeur de champ sont totalement respectées ;
  • la ligne d’horizon et la profondeur de l’image suggèrent la vastitude des lieux.

Dans cette contrée gelée de la région de la Côte-Nord du Québec, la nature offre une panoplie quasi infinie de possibilités photographiques.

Cliquez sur la photo pour l’agrandir afin d’en apprécier tout le potentiel photographique.


À propos de François Durette
Mes parents ont toujours fait de la photographie, je m’y suis mis très tôt, à 7 ou 8 ans et à l’adolescence, mon père me prêtait son Zeiss 35 mm reflex avec zooms. J’ai fait le Cégep en arts plastiques. C’est la venue du numérique qui m’a vraiment pousser à aller de l’avant. Mes images portent essentiellement sur la nature (paysages, fleurs, vues aériennes,  gens, milieux de vie nordique). Aujourd’hui, je vis toujours à Schefferville et mes sujets se concentrent autour d’ici sans que je m’en lasse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.