Traduction simultanée de personne à personne, le rêve devenu réalité

Se comprendre et discuter malgré la barrière du langage. La langue universelle est désormais à la portée de tous. La technologie est là pour conjurer le sort de Babel, et elle va s’y employer avec vigueur.

Tout d’abord, visionnez cette très courte vidéo produite par la start-up Waverly Labs, qui montre comment un anglophone devient amoureux d’une francophone par le truchement de la traduction automatique. Tentez également de repérer la construction visuelle qui structure le discours de l’universalité.

Selon la Bible, les hommes de Babylone ne parlaient auparavant qu’une seule langue et ne formaient qu’un seul peuple. Un jour leur vint à l’idée de construire une tour qui atteindrait les cieux par sa hauteur, et leur permettrait ainsi d’accéder directement au Paradis. On nomma cette tour la « tour de Babel », « babel » signifiant « porte du ciel ».

Mais Dieu, les trouvant trop orgueilleux, les punit en leur faisant parler des langues différentes, si bien que les hommes ne se comprenaient plus. Ils furent alors contraints d’abandonner leur entreprise et se dispersèrent sur la Terre, formant ainsi des peuples étrangers les uns des autres. C’est en référence à ce récit de la Genèse que l’on utilise parfois le terme « tour de Babel » pour parler d’un lieu où règnent le brouhaha et la confusion.

Mais voilà, l’intelligence artificielle, encore elle, et le Waverly Labs, se donnent non seulement pour mission d’éliminer le brouhaha et la confusion, mais aussi d’éliminer le passage obligé par un téléphone intelligent et une application.

Avec à peine un délai de quelques secondes, entre le moment où la phrase est prononcée et analysée, la traduction survient et semble suggérer, selon la vidéo de promotion, qu’il serait possible de soutenir une conversation de base. Au moment où ces lignes sont écrites, les langues traduites sont l’anglais, l’espagnol, le français, l’italien et le portugais. Si les dialectes et les accents régionaux de ces grandes langues posent pour le moment encore quelques problèmes, l’utilisation de l’intelligence artificielle saura rapidement outrepasser ce problème.

Pour le moment, les petits écouteurs nécessite une connexion Internet, mais l’entreprise prévoit développer une version offline. Autrement, si une seule conversation entre deux personnes n’est actuellement disponible, sous peu elle devrait permettre une conversation à plus de deux personnes.

Dans cette volonté affirmée des technologies numériques et de l’intelligence artificielle de vouloir solutionner les problèmes de l’humanité, des initiatives de ce genre sont susceptibles sous peu d’être légions, et ce, dans des domaines où on ne les attend même pas.

© Pierre Fraser, Ph.D., 2017 / texte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s