L’avocat criminaliste et les préjugés

Alexandre Fleurent, avocat criminaliste à Québec, également engagé dans l’action communautaire, nous fait la démonstration qu’il partage, en fait, la même clientèle que celle des travailleurs sociaux et en bonne partie celle des psychoéducateurs.

Si le travail du travailleur social est socialement louable, celle de l’avocat l’est cependant moins auprès de ses concitoyens. Dans cette brève capsule d’une efficacité pédagogique plus qu’intéressante, Alexandre Fleurent arrive à bien expliquer en quoi consiste sa démarche qui, elle aussi, permet de venir en aide aux gens souvent défavorisés.

© Photo | Société, 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s