Rechercher l’essentiel à travers les arts martiaux

Articles / Capsules exploratoires

Comme il a été souligné dans la capsule Rechercher l’essentiel, la cérémonie du thé, dans une société où tout semble aller en plus en plus vite, où tous sont constamment reliés aux milliers de fils invisibles de la communication, la recherche de l’essentiel à travers différentes pratiques semble être une solution pour freiner cette fuite en avant, pour se retrouver. Cette fois-ci, nous vous amenons ailleurs, dans l’univers des arts martiaux. Bien que la chose puisse sembler paradoxale aux yeux de plusieurs, les arts martiaux représentent une voie (budo) pour se recentrer sur moi-même, surtout reprendre non seulement le plein contrôle de son corps, mais aussi celui de la maîtrise de soi.

Mais plus encore, ce qu’il faut retenir du discours des deux participants (Isabelle Fournier et Jonathan Cloutier) qui ont vécu plus de 9 mois dans une école chinoise d’arts martiaux, c’est cette volonté de retourner à la recherche de l’essentiel, de faire une coupure avec un monde où tout va à la vitesse grand V. Mais surtout, toute cette question d’authenticité que véhiculerait la pratique traditionnelle des arts martiaux chinois : pas de matériel d’entraînement sophistiqué, que du matériel comme il y en avait au XIIe siècle en Chine pour les moines Shaolin, ce qui définirait de facto la crédibilité de l’enseignement reçu. À retenir aussi, le discours tenu à propos du retour dans la vie occidentale.

© Pierre Fraser, 2016 / texte et vidéo

m]