Tournage et captation audio, problèmes et solutions (1)

Articles / Objectif

Cet article s’adresse non pas à des vidéastes aguerris, mais à des gens qui veulent se servir de la vidéo comme outil pour rendre compte des réalités sociales et qui ne disposent généralement pas d’un budget conséquent pour se procurer du matériel de captation audio professionnel.

Aujourd’hui, ce n’est plus du tout un problème de procéder à une captation vidéo de qualité, tellement les caméras vidéo et les appareils photo sont devenues performantes. Par contre, il n’en vas pas de même avec la captation audio. En fait, même si on dispose d’une captation vidéo de qualité, une mauvaise captation audio peut rendre inutilisable toute captation vidéo. Je vous propose, pour cette chronique un cas de figure particulier : réaliser une captation audio d’un intervenant à interviewé. Partons du principe que vous disposez déjà d’un bon microphone que vous montez sur le dessus de votre appareil. Peu importe le microphone, et dans notre cas ce sera un Rode VideoMic Pro, il est possible de se servir de ce dernier d’une façon autrement plus efficace pour effectuer une bonne captation audio.

Tournage et captation audio, problèmes et solutionsGénéralement, les microphones montés sur la caméra, de type shotgun (canon), sont dits supercardioïde ou ultracardioïde. Présentant un lobe avant encore plus étroit que la directivité hypercardioïde, la directivité ultracardioïde permet réellement de focaliser la captation sur un élément tout en l’isolant particulièrement du reste de l’environnement,  ce qui fait de ce type de microphone un candidat idéal pour la captation de la parole ou même d’un dialogue, en autant que les deux intervenants soient rapprochés. Ils permettent également l’enregistrement de sources ponctuelles de façon isolée. Attention toutefois au fort détimbrage lorsque la source s’écarte de la zone de captation relativement étroite. Ces micros permettent aussi de capter des sources sonores lointaines, un peu à la façon d’un zoom photo. Ils sont donc très utiles en prise son de documentaire.

Si le microphone supercardioïde ou ultracardioïde permet ce genre de captation audio, et si vous avez à interviewer une personne qui sera relativement immobile, c’est-à-dire assise ou debout dans un plan fixe (si vous n’avez pas à votre disposition un perchiste pour suivre une personne en mouvement !), l’idéal est de fixer votre microphone au bout d’une perche montée sur trépied. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une perche montée sur trépied, d’un adaptateur que vous devrez visser au bout de la perche afin d’y visser par la suite cotre microphone, et d’un fil d’extension de qualité. Par la suite, placez le microphone qui est au bout de sa perche juste au-dessus de la personne interviewée, quelques centimètres à peine plus loin que son visage afin de maximiser la captation audio.

Tournage et captation audio, problèmes et solutions

Finalement, faites tous les tests sonores requis afin de vous assurer que le rendu audio sera optimal. Ferez-vous la captation directement à partir de la prise de votre caméra, ou bien, la ferez-vous à partir d’un enregistreur externe ? Là, il s’agit d’une question de budget. Mais dans un cas comme dans l’autre, la qualité sera au rendez-vous !

 

Trépied + perche  et  Adaptateur

 

 

pierre-fraser-sociocineaste-site© Pierre Fraser, Ph. D., 2016
Éditeur en chef, Photo | Société