Le stress et le bonheur version scientologie

Articles / Scènes de rue

→ Cet article est initialement paru dans Photo | Société, vol. 2, n° 1

Le stress récurrent fait partie intégrante de nos vies. Qui ne serait pas tenté, tout en se promenant par un chaud dimanche après-midi, par un petit test qui permettrait de savoir dans quelle mesure le stress nous affecte ? Si, en plus, le test est gratuit, et si l’invitation à le faire — Entrez, vous êtes les bienvenus — est plus que chaleureuse, que faire ?

Le stress et le bonheur version scientologieDe plus, comme le 30 juillet 2016 était la Journée internationale de l’amitié — journée décrétée par l’ONU afin de promouvoir l’amitié entre les peuples, les pays, les cultures et les individus, et d’inspirer autant que faire se peut les efforts de paix entre communautés —, et qu’en cette journée il semblait possible de prendre une copie gratuite d’un document intitulé Chemin du bonheur, pourquoi se refuser tant de grâce et de plénitude ? Dans notre société, où l’individu est enjoint à devenir architecte de sa vie, maître de son destin et même et entrepreneur de lui-même, où des légions de coachs de vie mettent sous perfusion de bonheur des centaines de milliers de gens, où les présentoirs des librairies regorgent de livres traitant de croissance personnelle, tous peuvent tenter leur chance dans ce lucratif marché de la construction et de la sculpture de soi. Un coach familial pour les enfants et les adolescents, un coach d’amour pour les âmes en peine, un coach financier pour éliminer les dettes, un coach d’affaire pour devenir millionnaire, un coach de rêves pour faire des rêves lucides — eh oui, ça existe ! —, rien n’est impossible. Même l’Église de scientologie, qui a pignon sur rue dans le quartier St-Roch de la ville de Québec, propose non seulement aux potentiels clients de mesurer leur niveau de stress, mais aussi de les guider sur le chemin du bonheur en cette Journée internationale de l’amitié. Il va sans dire que l’amitié a des liens profonds avec le bonheur et le stress, d’où les corrélations établies par l’Église de scientologie entre tous ces éléments.

Le stress et le bonheur version scientologieDans cette Église de scientologie de Québec, « douze heures de confession coûtent 4 000 $, alors que la cure dans le sauna s’élève à 1 000 $. Et cela n’est qu’un début. Pour évoluer dans l’organisation, les membres doivent débourser des sommes de plus en plus importantes pour se purifier. Pour complètement libérer son esprit, atteindre l’étape finale dans l’Église, un adepte devra débourser au moins un demi-million de dollars, estime Jean-Paul Dubreuil, ancien scientologue1. » Peu importe, il y a, au cœur de la scientologie, cette idée d’amélioration personnelle accessible en payant, cette idée qu’il est possible de devenir ce que l’on espère devenir, car pour certains, s’il y a obligation de payer, c’est que ça doit avoir une certaine valeur. C’est l’idée-force, combinée à une utilisation efficace du pouvoir de l’image.

Le stress et le bonheur version scientologie__________
1 Pouliot, G. (2010), Les scientologues contre-attaquent — Objectif: soigner l’image du mouvement pour stimuler le recrutement, Le Devoir.

pierre-fraser-sociocineaste-site© Pierre Fraser, Ph. D., 2016
Éditeur en chef, Photo | Société

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s