La construction visuelle du corps de la femme

Articles / Société

relooking-femme-affaireDès le milieu des années 1980, l’industrie du marketing a commencé à montrer une autre image de la femme : elle n’est plus confinée à la cuisine ou à la salle de lavage, elle n’est plus seulement une secrétaire ou une enseignante, ni uniquement une épouse ou une mère. Depuis le début des années 2000, dans la publicité, la femme occupe désormais une fonction sociale importante. On la voit désormais au travail, parfois dans un rôle de cadre ; elle commande, elle est libérée. Dans la jeune trentaine, on la voit vêtue d’un tailleur, ordinateur portable ou téléphone intelligent à la main, femme de carrière déterminée. Tout comme les hommes, elle est désireuse de gravir l’échelle sociale et d’afficher sa réussite sociale. Elle est agressive, engagée dans son travail, libre de toutes contraintes familiales et affectives ; du moins, c’est ce que laisse entendre la publicité.

C’est la super woman, décomplexée, qui flirte, qui domine, qui se moque des hommes, qui, dans un gymnase, soulève des poids, gonfle ses muscles, s’entraîne, pratique l’alpinisme, la planche à voile ou le soccer, conduit une voiture sport ou une moto. Dans certaines téléséries, la femme est désormais chef d’État ou en position de pouvoir dans une entreprise ou un grand organisme gouvernemental. Hollywood a aussi récupéré ce modèle de la femme dominante avec Katniss (Jennifer Laurence) de la série Hunger Games. Une saga aussi masculine que Star Wars, dans son dernier opus, a fait d’une femme la principale protagoniste. La télésérie américaine à succès Game of Thrones a fait de Daenerys Targaryen non seulement une reine et une femme puissante au corps tout féminin, mais une dirigeante qui affiche des valeurs que notre société prête généralement aux femmes, dans le sens où elle combat l’esclavage, favorise l’équité sociale, la charité et la compassion.

dior-miss-dior-cherie-nouveau-natalie-portman-pubEn parallèle à ces images de la femme forte et libérée, les représentations classiques de la femme sexuée pullulent. Sur les grandes affiches publicitaires, la poitrine s’offre généreusement, les jambes croisées ou levées, les yeux fermés, la tête renversée, les lèvres entrouvertes, et le regard impudique construisent des appels érotiques puissants. Les jambes sont allongées par le port du talon haut, les cuisses sont dénudées et seul un signal-barrière empêche au regard d’accéder à la zone génitale. Le vêtement féminin, dans la publicité, dissimule pour mieux exhiber, rythmant ainsi le passage de la séduction au désir. Par la publicité, et ceci n’est pas innocent, le corps féminin se construit dans l’imaginaire collectif. La publicité socialise ainsi le désir.

Le corps de la femme constitue à lui seul un corpus de signaux sexués. La moindre courbe, le moindre renflement, le moindre contour, transmet un signal : les seins, les fesses, les hanches, la taille, le cou, les membres arrondis, tous ces éléments visuels constituent des signaux pour le sociologue qui utilise l’image dans le but d’analyser la réalité sociale des corps. Étant donné que le corps est aussi une donnée culturelle par son allure générale, ses gestes, ses postures, ses vêtements et ses parures, il se donne à lire. Le corps est aussi un réseau de valeurs sociales fortement connotées par les seuls signes visuels qu’il offre et présente. Le corps est signifiant parce qu’il est un lieu de production et de reproduction d’images qui renvoient à un discours culturel donné. En ce sens, le corps est intimement relié au collectif.

En matière de sociologie visuelle, ces repères visuels socialement dominants du corps féminin doivent servir d’appuis, de point de départ en quelque sorte, pour montrer les différences et les contrastes en fonction de la position de la femme sur le gradient social.

© Pierre Fraser, 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s