Autisme, des parents à bout de souffle

→ Voir toutes les Web émissions Point de vue.
Au-delà de la vie au jour le jour avec un enfant autiste, il y a aussi des parents à bout de souffle, laissés à eux-mêmes, qui subissent parfois des délais d’attente de plus de deux ans avant d’obtenir des services de répit-dépannage ou d’avoir accès à des service de garde en milieu institutionnel ou résidentiel. Comme les financements de l’État ne sont pas récurrents, les parents doivent eux-mêmes voir à trouver l’argent pour assurer la pérennité des services. C’est aussi ça le parcours du combattant au Québec…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s