Une rencontre inédite

Il y a de ces moments, en photographie, où les relations sociales se révèlent, où le lien social se manifeste, où la rencontre de classes sociales a lieu, où l’intérêt porté à l’autre se voit.

Examinez attentivement la première photo. Il s’agit d’un couple d’un certain âge qui déambule sur la rue St-Jean à Québec. Ils viennent tout juste de dépasser l’église St-Jean-Baptiste qui sera fermée le 24 mai suivant. Jusque-là, il semble bien qu’il s’agisse tout simplement d’un couple qui profite d’un samedi après-midi baigné par la lumière éclatante d’un soleil brillant de ses mille feux après un long hiver particulièrement froid. je vous demande de porter votre attention sur le bac de récupération situé tout juste derrière la dame. Déplacez votre regard vers le bas côté droit du bac en question. Que voyez-vous ? Une guitare. Et c’est là que les choses commencent à devenir intéressantes.

▼ Un couple de passants, rue St-Jean, Québec, 25 avril 2015
Rencontre-01 : © Pierre Fraser, 2015Quelques secondes après la prise de cette photo, la dame s’adresse à l’homme et font demi-tour, chose que je m’empresse également de faire. N’oubliez pas que l’instant décisif, en photographie, est affaire d’être là au bon moment. Contre toute attente, l’homme et la dame entament une conversation en anglais avec deux jeunes américains en voyage à Québec.

▼ Conversation entre un couple de québécois et de jeunes américains chargés à bloc en voyage à Québec
Rencontre-02 : © Pierre Fraser, 2015Tout d’abord, l’homme a demandé au jeune homme s’il avait besoin d’aide pour se lever, chargé qu’il était. Ce dernier lui a répondu par la négative et a commencé à parler avec lui pour savoir pourquoi ils étaient à Québec en cette période de l’année. La réponse fut très simple : découvrir la culture underground québécoise. Sa copine, quant à elle, a poursuivi en disant qu’elle avait apprécié l’accueil chaleureux de tous les gens qu’ils avaient rencontrés. Finalement, l’homme leur a offert de leur payer un café.

Un autre point intéressant, les deux jeunes américains, en discutant avec le couple, ont mentionné qu’ils venaient tout juste de visiter l’église St-Jean Baptiste et en avaient constaté la grande richesse culturelle et architecturale, et se demandaient pourquoi elle serait fermée. Sur ce point, je vous invite à visionner le documentaire que j’ai réalisé à ce sujet.

© Pierre Fraser (Ph. D.), 2015 (texte, photos, documentaire).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s