Découvertes médicales – De la simple maladie à l’horizon de la peur

Partant du fait que la science doit être accessible à tous, j’offre gratuitement en licence Creative Commons tous mes livres. Vous pouvez également faire un don via PayPal pour soutenir le projet Enquêtes sociologiques.
T05-200 Enquete-05-Decouvertes-Medicales

Téléchargez le livre Découvertes médicales
Faire un don via PayPal : 2,50 €  | 3,50 $2,00 £
Disponible chez Amazon en format livre
France | Canada | USA | UK

Résumé
Le parcours de protection de soi, depuis le Moyen-Âge jusqu’à aujourd’hui, se cale dans des finalités fort différentes en fonction des époques, des savoirs disponibles et des pratiques médicales en vigueur. Au Moyen-Âge, il s’agit de repousser le mal, sous toutes ses formes, y compris magiques. À la Renaissance il s’agit d’isoler le mal en établissant des frontières physiques. Au XVIIIe siècle il s’agit de prévenir le mal en mettant d’avant un ensemble de pratiques prophylactiques. Au XIXe siècle, avec l’arrivée de la médecine clinique, il s’agit désormais de maîtriser le mal à la source. Au XXe siècle, il s’agit non plus d’uniquement maîtriser le mal à la source, mais aussi de l’éradiquer autant que faire se peut. Au XXIe siècle, la volonté est claire : il faut transcender le mal, le dépister, le traquer dans le gène, l’éviter de s’exprimer et de se manifester.

Du Moyen-Âge jusqu’à aujourd’hui, l’horizon de la peur s’est de plus en plus rapproché de l’individu. Cet horizon de la peur, fondé sur le rapport d’un fragile équilibre entre, d’une part, le niveau d’aversion naturelle de l’être humain envers la variabilité et l’incertitude, et d’autre part, le niveau d’inclination de l’être humain envers la stabilité et la certitude, a conduit à la mise en place non seulement de pratiques prophylactiques extrêmement efficaces, tant sur le plan personnel que collectif, mais a aussi conduit à l’élaboration d’un incroyable appareil technique de savoirs et de pratiques en mesure de confronter et de transcender la maladie. Ce qu’il faut maintenant tenter de comprendre, c’est comment cet appareil technique en est arrivé à modifier en profondeur la relation au corps et la relation à la vie, amorçant par le fait même une reconfiguration non négligeable de la nature même du lien social.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s