Un robot veut occuper mon emploi

Amazon livre   |   Amazon Kindle Format PDF :  2,50 $   |   2,00 € Si, comme le précise le sociologue Zygmunt Bauman, une société liquide offre des vies liquides, « où les conditions, dans lesquelles ses membres agissent, changent en moins de temps qu’il n’en faut aux modes d’action pour se figer en…

Précarité au féminin

Si la précarité touche de plus en plus les travailleurs, elle a un effet particulièrement insidieux et pervers sur les femmes. Dans cette capsule vidéo, des femmes du « Collectif Rose du Nord » nous parlent sans ambages non seulement de la condition financière de certaines femmes, mais aussi de la stigmatisation sociale et de…

Du salariat au précariat

Après plus de 6400 visionnements entre novembre 2017 et novembre 2018, certaines personnes m’ont vivement critiqué à propos de la prise de position que j’effectue dans ce documentaire en ce qui concerne la précarité, surtout sur le choix de certaines séquences montrant des personnes démunies et sans domicile fixe. En fait, si vous voyez des…

À quoi aspirent les familles québécoises ?

Le sociologue Simon Langlois, professeur émérite à l’Université Laval, nous explique comment les aspirations des familles québécoises ont changé entre 1959 et 2013, et comment celles-ci ont été le reflet des changements survenus depuis la Révolution tranquille. Les aspirations des familles caractérisent ce qui est jugé désirable pour le bien-être de leurs membres une fois…

Sécurité d’emploi, jusqu’où ?

La sécurité d’emploi n’est pas un inconditionnel. Comment l’entrepreneur peut-il garantir la sécurité d’emploi à ses travailleurs, si le carnet de commandes s’amenuise de plus en plus ? Pour palier à ce problème, certains pays ont mis en place des programmes d’assurance-emploi pour aider les travailleurs pendant de cette période de transition. Cependant, comme ces programmes sont…

Impact social d’une fermeture d’église

►  Patrimoine religieux Si une église, pendant plusieurs décennies, a été un lien de cohésion sociale et de création du lien social, qu’advient-il dans la communauté lorsqu’il y a  fermeture de celle-ci  ? Dans cette capsule vidéo, différents intervenants qui occupent le sous-sol de l’église parlent d’un impact social qui n’est pas à négliger. © Pierre…

Fermeture d’église et mobilisation citoyenne

►  Patrimoine religieux Au Québec, une fermeture d’église incite parfois à la mobilisation citoyenne. Cependant, cette mobilisation n’est souvent pas à la mesure du projet lui-même et s’effrite d’elle-même sous le défi à relever. Le cas de l’église St-Jean-Baptiste de Québec, fermée depuis mai 2015, est révélateur en ce cas. Trois ans plus tard, aucun projet n’a…

Les grandes orgues d’église du Québec

►  Patrimoine religieux Au Québec, quand une église ferme, on oublie trop souvent qu’il y a aussi un patrimoine musical important qui disparaît avec elle. De grandes orgues ont été construites pour célébrer Dieu, au même titre que l’ont été ces grandes églises avec leur architecture s’élançant vers le ciel. © Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue…

L’inévitable fermeture des églises au Québec

►  Patrimoine religieux Le Québec est une province de clochers. La désertion de la pratique de la foi catholique, depuis 50 ans, les voit disparaître les uns après les autres dans une indifférence quasi totale. Cette capsule vidéo rend compte de cet inévitable phénomène avec la fermeture de l’église St-Jean-Baptiste de Québec, classée patrimoine religieux. ©…

Quand l’église de quartier crée du lien social

►  Patrimoine religieux Malgré la désertion de la pratique religieuse catholique au Québec, l’église de quartier est restée un lieu de cohésion du lien social. La vie du sous-sol de l’église, depuis les débuts du XXe siècle, a joué un rôle important dans le maintien et la création du lien social. Même si la Révolution tranquille…

Pour qui fait-on un documentaire ?

L’ethnologue et cinéaste français Jean Arlaud (1938-2013)  disait, « Quand on fait un film, on entre dans l’écriture. […] C’est un regard qu’on porte sur la réalité […] un point de vue, où l’on construit l’image1. » Pour sa part, l’anthropologue Fabienne Wateau souligne que « Le film relève de l’écriture, car il régit les…

Dès 1960, le modèle périmé de la paroisse catholique

En 1960, au Québec, en pleine Révolution tranquille, en plein étalement urbain, l’église catholique a déployé, dans les nouvelles banlieues, le modèle de la paroisse. Et comme personne, à l’époque, n’a vu venir le déclin de la pratique religieuse, des églises à l’architecture résolument moderne ont émergé du sol. Comme le souligne Philippe Lupien, architecte et…

Neige, chantier, intersection

En fauteuil roulant, après une tempête de neige, à une intersection achalandée où il y a des travaux de voirie, le défi de circuler est d’autant augmenté. Capsule vidéo provenant du projet « À mobilité réduite » mené par le CIRRIS et réalisé par Photo|Société. Réalisation : Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue et sociocinéaste

La peur de perdre son emploi

Dans un monde du travail où priment la marchandisation, la monétarisation, l’utilitarisme et l’économisme, la plus grande crainte du travailleur est bien celle de perdre son emploi. Aujourd’hui, plus rien ne garantit que l’emploi occupé aujourd’hui sera celui occupé demain, d’où cette insécurité fondamentale qui sape le moral de tant de travailleurs confrontés aux exigences…

Employabilité, une responsabilité individuelle

Aujourd’hui, le travailleur, comme le souligne le sociologue Mircea Vultur, doit non seulement s’attendre à changer d’emploi à quelques reprises au cours de sa carrière, mais aussi et surtout à changer de compétences s’il désire conserver son employabilité. Dans le même souffle, le travailleur est confronté à un fort sentiment de responsabilité individuelle face à son…

Êtes-vous employable ?

La sociologue Isabelle Berrigan nous précise qu’aujourd’hui, il ne suffit plus seulement d’être en emploi, mais surtout de travailler à être employable. Dans un contexte où les emplois de nature précaire sont de plus en plus la norme, devenir « employable » devient presque un impératif. © Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue et sociocinéaste, 2017

Avocat criminaliste, un rôle social mal compris

Maître Alexandre Fleurent nous expose à quel point le rôle de l’avocat criminaliste est mal compris. Alors que les interventions du travailleur social, du psycho-éducateur et de l’infirmier de la rue sont socialement appréciées et demandées, l’avocat criminaliste, qui partage souvent la même clientèle que ces derniers, n’obtient pas la même reconnaissance sociale. © Pierre…

Un documentaire ne sert pas à convaincre

Dans mon article précédent intitulé À quoi sert un documentaire, sinon à être voué à l’inutilité ?,  j’ai mentionné que « essentiellement, un documentaire, s’il vise à dénoncer une situation, risque de se retrouver dans la catégorie des documentaires inutiles. Ce que j’entends par là, c’est que la situation dénoncée, dans 5 ou 10 ans,…

Corps en santé, corps actif, gymnase urbain

►  Scènes de rue La scène de rue a ceci de particulier qu’elle permet de mettre en évidence les valeurs d’une société. La photo ci-dessous encapsule d’ailleurs certaines valeurs sociales de notre temps, soit la seconde décennie du XXIe siècle. Tout d’abord, le fait que les villes disposent de plus en plus de parcs urbains…

Le musée est un territoire visuel

►  Médiation culturelle Le musée est donc un territoire visuel pensé et travaillé, au sein duquel un parcours visuel est proposé par les organisateurs de l’exposition. Le chemin des visiteurs y est plus ou moins déterminé dans le but d’infléchir le sens de leur visite (se focaliser surtout sur telle œuvre, voir d’abord l’œuvre X…

Art contemporain – Becker et Arendt

► Médiation culturelle Commençons par Becker. Selon cet auteur, il faut, pour répondre à la question « Qu’est-ce qui fait que l’art est de l’art ? », regarder les relations et les processus qui entourent un objet et non cet objet ou son créateur lui-même. Est donc une œuvre d’art ce qui appartient au monde de l’art….

Marcel Duchamp et le Ready Made

►  Médiation culturelle Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, si la guide-animatrice donne des informations à propos de l’œuvre à travers le langage, selon Rose-Marie Arbour, c’est aussi « dire que l’effet des œuvres d’art visuel sur le spectateur ne peut se traduire dans le langage parlé ou écrit est juste ; mais affirmer qu’il est…

L’abstraction et la médiation culturelle

►  Médiation culturelle Les deux photographies ci-dessous montrent une guide-animatrice du Musée national des beaux-arts du Québec commentant l’œuvre de François Morelli à un groupe d’étudiants. Elle leur propose donc certaines explications, afin qu’ils puissent mieux comprendre que « l’instabilité et l’indécision formelle » caractérisent l’art contemporain, ainsi qu’un « travail d’indéfinition/abstraction, pour mieux creuser son décalage par…

Un trottoir trop étroit

Lorsqu’un trottoir, à une intersection, est mal aménagé, celui-ci devient un véritable obstacle pour les gens à mobilité réduite. Capsule vidéo provenant du projet « À mobilité réduite » mené par le CIRRIS et réalisé par Photo|Société. Réalisation : Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue et sociocinéaste

Burn-out ou difficulté d’adaptation ?

Dans cette vidéo, la sociologue Lydia Arsenault nous explique comment le vocabulaire positif renvoie la responsabilité vers l’individu à propos de sa propre condition, comme si son environnement de vie et de travail n’avait aucune influence sur lui. Comme le souligne si bien Frank Lepage, « On nous a supprimé tous les mots du vocabulaire…

Église à sauvegarder (sociofinancement)

►  Patrimoine religieux Campagne de sociofinancement en cours   10 $ | 20 $ | 50 $ | 75 $ | 100 $ | 150 $ | 200 $ | 500 $ Photo|Société  n’en est pas à son premier documentaire en mode sociofinancement et les preuves sont ici, ici et ici. Les tournages ont déjà commencé et…

Authenticité et terroir font-ils vendre ?

► Consommation Un marché public doit répondre à une seule contrainte : rendre accessibles le plus facilement possible les produits à vendre. Chaque commerçant dispose dès lors d’un espace qu’il loue, qui lui est attribué et qu’il peut aménager à sa guise, tout en respectant les règles édictées par le propriétaire des lieux. Certains commerçants,…

Consommation et endettement

► Consommation Si, dans une société néolibérale, il est attendu de l’individu qu’il trouver un juste équilibre entre consommation et discipline, si les incitatifs à la consommation se retrouvent partout et conduisent à l’endettement, tout endettement au-delà d’une certaine limite sera considéré comme un échec de l’équilibre entre consommation et discipline, d’où un défaut de…

Consommation et discipline

► Consommation Dans une société néolibérale, il est attendu de chaque individu qu’il arrive à trouver le juste équilibre entre consommation et discipline. D’autre part, cette même société néolibérale encourage vivement la consommation à travers des incitatifs tous plus efficaces les uns que les autres, dont un accès facile au crédit. Cette double posture fait…

Consommation et gouvernement de soi

► Consommation La consommation s’est imposée à la fois comme un analyseur et comme un révélateur de notre époque. Pouvoir, contrôle, résistance, normalisation, solidarité, liberté, éthique, sont quelques-unes des thématiques qui confectionnent les réflexions aujourd’hui à son propos. À travers elles, on comprend bien que le problème actuel est celui du consommateur et de la…

Ordre marchand et consommation

► Consommation Au sens où l’entend Michel Foucault, l’Ordre marchand doit être considéré comme un régime de vérités ou discours, c’est-à-dire que ce dernier est en mesure d’édicter des règles et des contraintes dans la façon de faire des affaires. Ce discours marchand, depuis la survenue de la mondialisation et de l’ordinateur personnel au milieu…

Consommation et pouvoir

► Consommation L’influence de Michel Foucault à propos de la notion de pouvoir est indéniable. Avec Foucault, le pouvoir n’est plus seulement cette notion qu’utilisent les puissants comme instrument de coercition. Le pouvoir à la Foucault est partout, diffusé et incarné dans le discours, la connaissance et les régimes de vérité. Il est ce qui…

Consommation et symbolique des objets

► Consommation Andy Warhol, le visionnaire, avait proclamé dès 1975 : « Tous les grands magasins deviendront des musées et tous les musées deviendront de grands magasins. » Une prédiction qui semble désormais s’être réalisée ! La symbolique des produits de grande consommation est de plus en plus forte et omniprésente dans notre quotidien, notamment en raison d’un processus…

Foodies, une élite sociale

►  Alimentation En fait, l’idée de cuisiner, concocter et mijoter des plats santé pour toute la famille, relèverait d’un idéal qui reflète avant tout les aspirations d’une élite sociale, celle des foodies. Cette idée romantique du plat cuisiné à la maison, où tous les membres de la famille se réunissent ensemble pour manger et discuter…

Huile d’olive, foodies et techniques de vente

► Alimentation Dans les marchés de consommation de niche, plus le nom d’une huile d’olive a une consonance exotique, plus elle est susceptible d’attirer le client en quête de distinction sociale. Par exemple, l’huile d’olive de la photo ci-dessous, à un prix de 18,99 $ le litre, entre définitivement dans les produits destinés à la…

Investir dans son capital humain (3)

►  Consommation Dans les deux articles précédents (1, 2), nous avons vu comment les hipsters ont été à l’origine d’un nouveau type de consommation, la consommation discrète, et comment cette dernière redéfinit notre relation commune au statut social. Concrètement, le capitalisme nous somme d’investir notre capital dans les biens matériels pour faire rouler l’économie. Il…

Investir dans son capital humain (2)

►  Consommation Cette consommation discrète des hipsters, comme nous l’avons vu dans l’article précédent,  que l’on peut également qualifier d’indirecte, est devenue un raccourci par lequel cette nouvelle élite signale son capital culturel aux autres classes sociales. Par exemple, manger un lunch préparé à la maison ne contenant que des aliments que les nutritionnistes considèrent…

Investir dans son capital humain (1)

►  Consommation Selon le Petit Robert, le hipster est ce jeune citadin branché au look caractéristique et aux choix culturels originaux, qui est rompu aux nouvelles technologies de la communication et adepte des produits bio et équitables. Comme le souligne Florine Delcourt, « Paris, Berlin, New York, [les hipsters] sont partout, semblables, transformant les villes à…